Interrègne

momie birdy

Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés. La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première. La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres. Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue.
Hélder Pessoa Câmara

T’es un peu foo foot toi !


Depuis des années, j’accumule les buts, mais sans le salaire d’un footballeur.

Le football ne m’a jamais passionné, jamais fais vibrer, jamais intéressé, trop souvent révolté.

Entendre partout les mêmes réflexions, quant à l’économie du football, du salaire des joueurs, des montants des droits de retransmissions télé, des pots de vins, des gros arrangements, des dissimulations fiscales, même les supporters les plus férus se rendent compte du business que génère ce sport mérite un carton rouge, et pourtant…
Si les bureaux de vote étaient aussi plein que les stades de foot, la vie politique mondiale aurait surement un autre visage.
Les stades sont remplis, les recettes aux guichets grimpent, les subventions des collectivités affluent, le football ne connait pas la crise.
Enfin, pour le football professionnel, celui du spectacle, celui qui vends et qui fait vendre.

L’économie du football c’est 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France et 400 milliards dans le monde.
C’est 3000 clubs essentiellement ruraux qui ont disparus et c’est tous les ans une dizaine de clubs en France qui s’évaporent

Pour les clubs de villages, ce n’est pas tous les jours la holà.

Regardez au bord des routes, à l’entrée des villages, vous apercevrez des vestiaires d’un autre temps, des champs de taupinières, des tubulures qui rappellent vaguement une cage.

La Fédération de football ne pourrait-elle pas reverser une infime partie de ses revenus pour soutenir ce qui pour bon nombre de petit village est le seul lieu d’animation et de lien social ?

Ben nan !

A bien se renseigner c’est tout le contraire, ce sont ces petits clubs qui reversent de l’argent à la gigantesque FFF.
Amendes pour des lignes mal tracées, pour des cartons ou des expulsions, inscriptions aux compétitions, licences, délitement de l’implication bénévole…

Le football amateur se meurt, pas facile d’avoir envie de chanter !


http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/le-football-une-mission-de-service-public-en-peril-472668.html

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-sport/2012/03/28/le-foot-rural-se-meurt-les-week-ends-de-fete-cest-termine-230636

Fuji VS Polaroïd

« Consommez plus, vous vivrez moins ! »
disait un slogan de mai 68.
Celui là n’a pas été récupéré par des publicitaires pour vanter l’altruisme désintéressé d’une grande surface .
Dans ce film, nous pouvons clairement percevoir comment l’utilisateur du produit est représenté…

Là, n’est pas le sujet, ou plutôt si, mais en fait non, car il y a bien d’autres terrains d’indignations en ce moment.
Mais comme disait l’autre il est plus facile de s’indigner que de se battre, l’indignation ça ne coûte pas cher et ça permet de se donner bonne conscience.

Je ne vous apprendrais rien en vous disant que la photographie argentique se voit, depuis plus d’une décennie, agoniser ! Les grands fabricants quand ils ne frôlent pas la faillite, ferment leurs usines et les détruisent animés par un souci de rentabilité.
Et les produits disparaissent.
Ainsi les poubelles, les décharges, les centres de tri croulent sous des tonnes de produits qui fonctionnent encore mais dont l’usage n’est plus possible faute de consommables. Rassurez-vous, depuis cet été, l’obsolescence programmé est un délit. Mais qui ira porter une affaire comme celle-ci devant les tribunaux ?

De Rochester à Chalon sur Saône.
Kodak aura fait détruire plus de vingt bâtiments au travers du globe en moins de deux décennies. Demander encore aujourd’hui aux habitants de Chalon sur Saône, de vous en parler. A défaut d’un souvenir, ils en gardent un goût très amer. Il n’y pas si longtemps que çà, il ne fallait même pas évoqué la chose.
J’ose à peine imaginer la transposition d’une telle situation sur une industrie comme l’automobile ou le ferroviaire, il y a des exemples aux États-Unis qui donne à réfléchir.

Le « vintage » ne serait-il plus « mainstream » ?
Tout ça pour dire que Fuji à décider d’arrêter la production du film FP 100 C, le fameux pack 100 qui permettait d’utiliser certains appareils Polaroid et autres dos pour moyen format argentique. La production de son frère noir et blanc avait eu lieu il y a trois ans, alors pour ça j’ai fais ce soir ce que je n’avais jamais fais auparavant, enfin si c’est la seconde fois que je le fais.
Je me suis révolté en ligne, parce que c’est « cool », c’est « trendy » de manifester sur le net.
Aujourd’hui, on ne manifeste plus son mécontentement dans la rue, enfin si, en étant équipé d’une arme de guerre et d’une ceinture d’explosif, mais c’est plus pacifique de remplir une pétition en ligne. Mais ça peut devenir tout aussi dangereux, pour le signataire !
La première que j’ai signé, c’était contre le TAFTA.

La démocratie est d’abord une affaire financière.
En soixante jours, un million de signatures avaient été récoltés et déposés sur le bureau du président de la commission européenne, qui les a bien sûr classer directement à la poubelle….

Alors tout en continuant de croire en l’Europe, un monde meilleur et un avenir pour la photographie argentique, je ne saurais vous recommander de signer cette pétition pour que Fuji ne cesse pas la fabrication de ce fameux pack 100.
De mon coté, entre deux lettres de rappel pour impayés, et trois relances pour me faire payer, je trouverais trois minutes pour écrire à Tokyo au siège de Fuji.
Même si on imagine que cette entreprise est un nid de philanthropes !

https://www.change.org/p/save-instant-film