2 réactions au sujet de « Cent-onzième jour »

  1. Le mur est-il mûre avec ses briques et son ciment ?
    Mais non l’optimiste a toujours raison de ne pas être au pied du mur et d’avancer avec gaieté.

    Josi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *