2 réactions au sujet de « Quatre-vingt huitième jour »

  1. J’aime aussi le sentiment de maladresse qu’engendrent les premières fois ….
    Un geste peu sûr , mais sublime car imparfait et donc humain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *