Une réaction au sujet de « Sixième jour »

  1. Et se retrouver sans voix devant des docks roses ……des petites pompes qui foule l’automne , et se dirigent vers l’hiver …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *