Une réaction au sujet de « Soixante-cinquième jour »

  1. Une rue sans trottoir  » un passe couloir »……. une ambiance quasi symétrique ……où la vie a pris racines !………..même le ciel bleu est dosé : un oiseau géant par-dessus les toits !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *