Une réaction au sujet de « Soixante dix-septième jour »

  1. Ah …..M . Houellebecq ….. et son atmosphère glauque …..réaliste ?
    Constat d’atmosphère intransigeante ………il a raison , on est soumis ,
    donc responsables de notre merde !
    Mais peut-on inverser la tendance en trempant sa plume dans « l’arsenic » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *