Soixante et onzième jour

J’observais le bras arrosé la poussiére
A travers la fenêtre du café
En compagnie d’un sosie de Johnny (Very dick)
Qui désespérement tentait de composer un texto.
Il n’y avait ni croissant, ni sandwich
Chez LIDL, j’ai pu déjeuner… (LIDL déjeune)
D’un Bretzel sans olive
En revenant sur mes pas
J’ai vu que rien n’était droit.

Day 71 _  destructuration
Day 71 _  destructuration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *