Soixantième jour

Ma rencontre avec la foi, je vous l’avais bien dis.
Mais comment un symbole de souffrance peut-il être gage d’amour,
de miséricorde ou de grandeur ?
Day 60 _ my encounter with the faith
Plus loin, je n’ai pas réussi à retranscrire le caractère surréaliste de ce bout de verger.
Day 60 _ my encounter with the faith
Tout comme je me suis demander si Booba avait tourner dans Fast & Furious 45 ou s’il retournait à l’école ?
Day 60 _ my encounter with the faith
Mais j’ai quand même trouver que les sacs plastiques volaient bas ce matin.
Day 60 _ my encounter with the faith

2 réactions au sujet de « Soixantième jour »

  1. La foi nous porte à un moment de notre vie …….
    La croix est un symbole fort ……. de la souffrance du sacrifice et d’Amour …..
    « Offrir son fils , pour racheter « les travers » de l’humanité ……
    En fait , rien n’a changé , l’homme demeure pervers ……. pourtant si on inversait la tendance , je crois en la beauté , en la bonté ( même si je me sens seule ) !
    Mais voilà , tu ouvres un grand débat !!!
    Pourquoi surréaliste …… parce que les arbres sont ensommeillés …… , les sièges attendent des paires de fesses …….. il ferait bon partager nos idées et nos rêves … nan !
    Du monde en suspens , avec des rires d’enfants , de doux dialogues ……et le temps qui passe ……
    Quand à Booba …….il meurt dans un accident de voiture ……. un ange passe …….
    Ah les « grands cerf volants » nuisibles dispersés par les vents , mais que la nature ne digère pas …… un grand débat aussi !
    En résumé rien n’est parfait , mais tout reste à espérer !!!
    Merci Daniel , intérêssant ce soir …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *