Trente-sixième jour

Day 36 - like a fish in the sink

Encore une journée avec moult consignes.
C’est beau de vivre baigner dans un déni de réalité.
De se faire croire des trucs et des machins.
Mais vous avez raison de ne pas voir les choses en face,
feindre l’indignation ou la surprise, c’est s’assurer d’un avenir radieux…

Tu m’as dit que tu voulais prendre le temps.
Je ne t’ai pas dis que le temps n’attends pas.
Ni même que Lénine l’avait dit avant moi.

Je ne suis pas un artiste maudit.
Mais je me suis fait maudire sans être artiste.

Je conchierais jusqu’à mon dernier souffle.
Mais cette fois en silence.

Comme un poisson rouge dans un lavabo.

6 réactions au sujet de « Trente-sixième jour »

  1. Vivre dans le déni ……..
    Je suis poisson , je vais me dégoter un vieux bocal …..pour y vivre mes silences ……
    mais le lavabo , c’est mieux , c’est pas transparent ……. et je serai assurée de ne
    pas voir les zumains ……
    Merci de m’avoir trouvé un p’tit frère ! ( je l’avais déjà vu cette tof !

  2. J’aime beaucoup… beaucoup.. cette photo. Elle a la beauté des estampes chinoises…. D’ailleurs en Asie le poisson est le symbole de la régénération, de la renaissance…. et de la chance….

  3. Je partage cette photo et voilà le commentaire d’un ami… : « C’est un « pôvre » Poisson rouge dans un évier … Sa prochaine œuvre, du poisson pané dans une poêle !!! »

    Ben comme ça m’a bien fait marrer…. Je te transmets…. 😉

    1. Ben faut quand même bien reconnaitre qu’il s’agit d’un poisson dans un lavabo.
      Merci de préciser à votre ami, qu’il ne s’agit pas d’une œuvre et que oui, j’ai déjà photographié un poisson dans une poêle.
      Cadavre de petit poisson à la plage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *