Troisième jour

Reprise d’un pèlerinage hebdomadaire, abandonné depuis plus de trois mois.
Retrouver cette ambiance si particulière, celle des inégalités, celles de toutes ces présences aux raisons différentes.
Un parfum d’exil, une vision de naufrage, on trouve de la misère chez les plus riche d’entre nous.
Et pendant ce temps là, on arme des bateaux poubelles pour les saborder au large des côtes européennes.
La marchandise est humaine et sans grande valeur.

Bienvenue en Europe.

Clandestin tu deviens et ton passeur continuera à passer entre les gouttes.

Exil, misère, poubelle, de la mer Egée à la forêt du Montévillars, recyclage, passeurs, chercheurs.
Trouver ne prouve rien.

Day 3
Day 3
détruit

Une réaction au sujet de « Troisième jour »

  1. Où l’on reste coi , misérable , solitaire ……avec aux tripes des envie de démissionner ….. et de suivre cet exode …… qui n’en fini pas …..
    On ne peut être heureux , tant que des humains ont faim et froid ! et si ça touche des enfants , c’est insupportable !!!
    Je suis trop sensible pour vivre dans ce monde ….. je finirai seule , marchand sur mes pensées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *