Vingt-cinquième jour

Avoir de l’ordre !. .. c’est cela, et le génie, qu’est-ce qu’il deviendra pendant que j’aurai de l’ordre ?.
Alexandre Dumas.
Day 25 _ Restore order
Je mets beaucoup d’ordre dans mes idées. Ça ne va pas tout seul.
Il y a des idées qui ne supportent pas l’ordre et qui préfèrent crever.
A la fin, j’ai beaucoup d’ordre et presque plus d’idées.
Norge

4 réactions au sujet de « Vingt-cinquième jour »

  1. La spontanéité n’a pas d’ordre …… qui dit génie , dit spontanéité ……..
    On en revient aux petites boîtes de Graeme Allwright !
    Je suis un peu hors sujet , mais ça se rejoint !
    On devient tous uniforme ; des moutons de Panurge !
    Je me sens seule dans mon champ de ruines ( ta photo illustre
    très bien ) ……

  2. On est jamais seul dans un champ de ruine.
    Il y a le silence, les odeurs, mais aussi des cris et des fantômes.
    Il y a de moins en moins de ruines autour de nous pourtant tous semble abandonner.
    Le paradoxe de notre époque.

    Merci pour tous tes commentaires Josi, il me touche !

    1. Une surpopulation ……….. des espaces désertés , des villes fantômes ….oui c’est paradoxal !
      Mais tu as raison , on n’est jamais seul , mon ingratitude est parfois ( en crue )…….elle inonde le jardin de souvenirs et tous ses fruits , ses essences ……..et la remise en marche d’un demain ….
      Merci pour ta constance ……ton implication , grâce à toi rien ne meure jamais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *