Vingt-septième jour

Le vingt-septième et déjà l’envie de se reposer,
Le vingt-septième et trois jours sans mettre un appareil photo dehors,
Le vingt septième et l’impression de n’avoir plus rien à monter.
Day 27 _ Rubbish doll
Et pourtant, il y a tant à demander.
Ne plus quémander.

Prendre !

Et rire, a défaut de pleurer.

Ce soir j’aurais voulu poster un pylône soutenant une ligne à haute-tension en hommage aux Robins des Bois qui ont plongés « El Blanco » dans le « schwartz ». (Merci Jérôme pour la formule)
Ce soir j’aurais voulu poster un de ces « porte flingue » à la bosse significative, qui accompagne les personnes importantes pour les protéger de leurs administrés.
Ce soir j’aurais voulu poster une valise de billets de banque pour honorer les structures qui n’ont pas étés accompagnés ces dernières années…mais qui paient des déplacements et bloque l’économie d’une ville pendant un après-midi.

Ce soir, je sais que tout à vraiment changer et que pourtant tout est toujours pareil.
Day 27 _ Rubbish

« Voyez donc ces hommes politiques,
Vrais paillasses à gueule tragique,
Qui pour aller au Parlement
Au peuple font du boniment :
J’vous promets les r’traites ouvrières,
J’vous promets la fin d’vos misères,
Ils se votent d’abord et comment !
Pour eux-mêmes quarante-et-un francs ! »

Les mains blanches, paroles de Montéhus écrite en 1910…

Ce soir je ferrais bien de me taire.
Comme tous le monde.

4 réactions au sujet de « Vingt-septième jour »

  1. On se sent si seul ………. je comprend ton découragement , il règne un climat glauque , c’est palpable …..
    L’important garder la tête hors de l’eau …….
    Justement ….. les gens conscients doivent informer ….. à coup d’images frappantes comme tu sais si bien le faire …… et à coup de mots ……
    Poser le doigt là où ça fait mal ……. dénoncer tous ces disfonctionnements qui nous entraînent vers l’abîme …….. ne rien faire , c’est cautionner ……
    Si seulement les gens prenaient conscience que l’union c’est la force !!!
    Merci Daniel ….

  2. Se taire n est pas toujours un signe d’abdication!
    Je revendique le droit de me réfugier dans le silence quelques jours et de me taire…lorsque la masse bienpensante de ce pays fonce tête baissée pour s’allier à la foule exaltée du moment sans craindre de retourner sa veste encore et encore.
    Je revendique le droit de me taire quelques jours pour prendre de la hauteur et ne pas tomber dans les travers de l’air du temps.
    Je revendique le droit de me taire quelques jours pour me retrouver et prendre le temps de construire ma résistance …
    Je revendique de manifester parfois en silence… et ce n’ est pas pour cela que je n’agis pas, ni que je me complais, ni que je consens…
    On devrait tous réapprendre à se taire! La parole n a plus de tabous… mais en ce moment, ce n est en rien une avancée pour l’humanité. Trop de mots hurlés à tort et à travers, trop de mots manipulateurs de consciences,trop de mots de haine et d’ignorance … trop de bruit!
    Dans certains silences, naissent les plus grands actes de refus. Sans cette capacité à poser du silence dans ce brouhaha pestilentiel… je crois que nos esprits vont s’ asphyxier. Et là, c est un silence de mort qui regnera à jamais.
    Je revendique un silence terreau de création.
    Un silence de respect et de dignité.
    Oui, nous qui avons la conscience de la répétition de l ‘Histoire, nous nous devons tout à chacun de dénoncer haut et fort cette farce à coup de mots, de photos,… mais n oublions pas d’abord de se nourrir dans le silence!
    Je revendique de profiter du silence chargé de ces lieux abandonnés sur lesquels ton regard s est arrêté et de garder quelques instants le silence sans commentaires!
    Et pourtant, souvent… je parle trop!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *