2 réactions au sujet de « Vingt-troisième jour »

  1. Où c’est le premier pas qui coûte …… à la descente , y a d’l’amortisseur !
    Nos Amis communs sont repartis , il pleut du silence !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *